LA FRANCE A VENIR QUEL AVENIR?


 


IMG_6345

Emmanuel Macron a été élu président de la république. Que l’on soit pour ou contre lui, peu importe, le plus important est de faire avancer la France.

Je lui souhaite de réussir ce qu’il entreprend pour la grandeur de notre pays.
Maintenant que la plupart des politiciens que nous traînons depuis 30 voire 40 ans sont partis, il est effectivement grand temps de changer la manière de faire.
La nomination d’Edouard Philippe comme premier ministre est une formidable main tendue vers Les Républicains. Bien entendu le geste est politique, il est évident qu’il s’agit d’attirer le plus d’élus républicains possible dans le camps macroniste. Là aussi, peu importe, si c’est pour le bien général.
En cas d’absence d’une majorité claire, nous assisterons pendant cinq ans à un jeu de chaises musicales pour le plus grand malheur de la France.
J’espère que Les Républicains se rallieront à une majorité présidentielle, au lieu d’être une opposition de blocage, pour enfin permettre à la France de se réformer et de redevenir une référence dans le monde.
Ce n’est qu’en ayant une base très large que de profondes réformes seront possibles.
Je souhaite que Les Républicains franchissent le Rubicon des divisions partisanes.
Alea jacta est

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Choix de société, Politique | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur LA FRANCE A VENIR QUEL AVENIR?

COMPTE RENDU DE LA REUNION NOUS CITOYENS DU 16 JUILLET 2016 A CHATEAULIN

 

2016 07 16 Photo reunion NC Chateaulin

Nous étions sept participants. Merci à ceux qui se sont déplacés pendant la saison estivale.

Nous avons commencé notre réunion en observant une minute de silence à la mémoire des victimes de l’attentat de Nice.

1. Le premier point que nous avons abordé concernait l’agriculture et les circuits courts,

S’il y a bien un domaine où les pouvoirs publics ont un réel rôle à jouer, c’est celui de l’agriculture et du développement des circuits courts.

Nous sommes parfaitement conscient que le « tout bio » ne peut pas être la solution car la production ne serait pas suffisante. Pour cela nous optons pour une agriculture raisonnée le plus souvent possible accompagnée par une agriculture biologique.

Nous avons également souligné que le fait que bio ne veut pas forcément dire écologique. L’exemple de la vigne avec les traitements à base de sulfate de cuivre a été mis en exergue. Aujourd’hui dans beaucoup de vignobles, on constate que les sols sont pollués au cuivre qui est un métal lourd et qui ne se dissout pas.

Les pouvoirs publics doivent inciter voire obliger les cantines et les cuisines centralisées à se fournir auprès des producteurs locaux. Il en est de même pour les restaurateurs qui ne jouent pas toujours le jeu.

Il est parfaitement inacceptable que les grandes enseignes fassent pression sur les producteurs locaux pour éviter le développement de circuits courts.

Il est évident que les pouvoirs publics ont un rôle de transition à jouer entre le système agricole actuel et le passage progressif vers une agriculture raisonnée et vers une agriculture biologique.

Le différentiel de revenus des agriculteurs faisant le choix d’une mutation doit être pris en charge.

Le développement de ce nouveau type d’agriculture va automatiquement faire chuter les prix des produits car ils seront plus nombreux et donc plus accessibles aux personnes qui ont peu de moyens.

2. Le deuxième point abordé a concerné la ligne grande vitesse (LGV) entre Rennes et le Finistère

Prix moyen du kilomètre :

– Autoroute : 6,2 millions d’euros

– LGV : 15,9 millions d’euros

– Rail standard : 1,1 millions d’euros

La distance de Rennes via Loudéac et Carhaix, à Châteaulin est de 200 km. Cela ferait donc un coût de 3,2 milliards d’euros.

La distance de Rennes via Saint-Brieuc, à Brest est de 245 km. Cela ferait un coût de 4 milliards d’euros.

La distance de Rennes via Lorient, à Quimper et de 221 km. Cela ferait un coût de 3,5 milliards d’euros.

Les finances de la France ne permettront certainement pas de développer les deux LGV Nord et Sud pour le Finistère. Il faut donc bien évidemment choisir la voie centrale et partir de Loudéac et de Carhaix en « arrêtes de poisson » pour desservir les villes comme Saint-Brieuc, Guingamp, Lorient ou Quimperlé.

Carhaix Morlaix 45 km – 50 millions d’euros

Loudéac Saint-Brieuc 45 km – 50 millions d’euros

Loudéac Lorient 80 km – 90 millions d’euros

Carhaix Le Faouet Quimperlé 56 km – 60 millions d’euros

Loudéac Guingamp Lannion 90 km – 100 millions d’euros

Total des lignes secondaires : 350 millions d’euros

Soit un total, LGV centrale plus lignes secondaires, de 3,6 milliards d’euros, ce qui correspond à la seule ligne sud Finistère.

C’est également pour cela qu’il est primordial de terminer la remise en condition de la ligne Brest-Landerneau-Chateaulin-Quimper, pour un coût de 90 millions d’euros où les travaux sont repoussés et retardés pour des raisons qui restent obscures. On ne s’y prendrait pas mieux pour tuer cette idée de LGV centrale.

Des plates-formes multimodales doivent être développer à partir de Châteaulin pour desservir la presqu’île et à partir du Bot à Daoulas/Irvillac ou à Landerneau pour Le Faou, Lesneven …

2016 LGV carte lignes

3. Le troisième point traité a été le mille-feuille administratif

Cela fait plus de 35 ans que les départements français auraient dû être supprimés. Cela a commencé en 1982 avec Gaston Deferre et sa loi sur la décentralisation. Sauf que personne n’a eu le courage d’aller jusqu’au bout et de réellement les supprimer.

Il y a également le nombre de communes qu’il faut absolument réduire. En Allemagne, pays de 85 millions d’habitants, il y a un peu plus de 9000 communes. En Espagne et en Italie, où la population est sensiblement la même que la nôtre, il y a respectivement environ 7.000 et 8.000 communes. En France, avec 36.600 communes dont 36.000 de moins de 1.000 habitants, nous jetons littéralement l’argent par les fenêtres.

Les villes de plus de 15.000 habitants comme Landerneau, Concarneau ou Plougastel fonctionnent très bien avec un seul maire et plusieurs clochers. À Brest, on va toujours à Lambézellec.

Nous préconisons donc un regroupement de communes d’au moins 5000 habitants.

Nous voulons que subsistent uniquement trois niveaux administratifs, la commune, la région et l’état.

4. Le dernier point discuté a été le regroupement de régions

Selon l’Insee, publication du11 juillet 2016, « la croissance du PIB breton est continue depuis 1990, hormis en 2008 et 2009, années de récession qui ont touché presque toutes les régions métropolitaines. En 2013, le niveau du PIB se rapproche de celui d’avant-crise mais reste encore légèrement inférieur au point haut atteint en 2007. Le PIB par habitant est égal à 26 630 €. Il se situe parmi les plus faibles des régions de France métropolitaine en raison du niveau peu élevé du PIB par emploi. Ce dernier dépend en effet de la structure productive de la région qui comporte une surreprésentation de secteurs à faible valeur ajoutée ».

La Bretagne à 4 ou 5 départements n’est pas un ensemble économique viable. Pour augmenter le poids économique et décisionnel de la zone, il nous paraît indispensable de regrouper les régions Bretagne et Pays de Loire. Dans les médias et autres supports, nous entendons déjà parlé de la région Bretagne-Pays de Loire. Cet ensemble de 9 départements se rapprochera des « super-régions » qui en comptent 12 voire 13.

Cette position a déclenchée de vives réactions contre l’idée de la « noyer » dans un ensemble plus grand.

Depuis plusieurs siècles, la Bretagne est rattachée à la France et son identité a toujours subsisté, il en ira de même dans ce regroupement bien plus restreint.

D’autres avancent que des petits états en poids économique ou démographique s’en sortent très bien. Ce qu’ils oublient de mentionner à leur sujet, c’est que ces états contrôlent leurs recettes, leur budget, leur fiscalité et leur monnaie. Ce qui n’est pas le cas des régions françaises qui dépendent en grande partie des subsides de l’état.

Ce regroupement doit s’accompagner d’une réelle autonomie décisionnelle et financière des régions.

La prochaine réunion de nous citoyens Finistère aura lieu le samedi 08 octobre 2016 à Saint-Thégonnec, près de Morlaix, entre 11h30 et 13h30.

Yves Schnell

Nous Citoyens

Délégué départemental du Finistère

yves.schnell@treflevenet.fr

http://yvesschnell.lesdemocrates.fr

06 79 98 46 05

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Politique | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur COMPTE RENDU DE LA REUNION NOUS CITOYENS DU 16 JUILLET 2016 A CHATEAULIN

SUR LE TERRORISME

image

Il n’y a pas de mot pour décrire l’indicible horreur de Nice.

Je ne cesse de le dire : ni les mesures prises ni les moyens mis en place sont adéquats face à la menace terroriste.

Au lieu de faire des cadeaux électoraux aux uns et aux autres, le gouvernement ferait mieux de dégager des crédits pour développer la vidéo surveillance mais surtout et avant tout de décupler le renseignement en amont et former des analystes.
Chaque grande ville en France (une vingtaine dépasse les 200.000 habitants avec leur CU) devrait avoir une cellule antiterroriste qui ferait d’un côté de l’action mais aussi de l’analyse et couvrirait les grands événements locaux. Ce n’est ni aux policiers ni aux gendarmes de faire ce travail car ils ont bien d’autres tâches à effectuer.
Une surveillance permanente des « fichés S » doit être effectuée mais également des individus relevant du droit commun car on le voit bien, de plus en plus, le vivier de recrutement se situe à cet endroit. Les mosquées salafistes doivent être effectivement et réellement fermées (celle de Brest ne l’est toujours pas et l’Imam mis cause est toujours présent), leurs Imams reconduits et les écoles coraniques inspectées très régulièrement pour contrôler l’instruction qui y est prodiguée.

Il faut que la France, les Françaises et les Français arrêtent de se voiler la face et prennent conscience de ce qui est réellement en train de se passer. Les petites dérives journalières, comme le port du niqab, pourtant interdit par la loi, doivent systématiquement être stoppées. La religion ne doit entrer ni à l’école ni dans les entreprises pour que les gens puissent continuer à travailler et à s’instruire ensembles.

Quelque chose qui peut être fait immédiatement et qui ne coûte rien, c’est une question de sémantique. Au niveau des médias et des politiques, au lieu de dire juif de France, catholique de France ou musulmans de France, il faut dire juif français, catholique français ou musulman français car sinon cela place bien la religion avant la notion de nationalité.

Il serait intéressant de se rapprocher de la Russie et de prendre exemple sur leurs méthodes pour combattre le terrorisme.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Choix de société | Commentaires fermés sur SUR LE TERRORISME

COMPTE RENDU DE LA REUNION NOUS CITOYENS DU 18 JUIN 2016 A CHATEAULIN

2016 06 18 Photo reunion NC Chateaulin petite

Nous étions huit participants. Merci à ceux qui se sont déplacés.

L’idée de Séverine Rio, déléguée de la région Bretagne, d’adopter le jaune comme couleur représentative du parti Nous Citoyens fait consensus.

La maxime de Nous Citoyens « social pour l’homme, libéral pour l’entreprise, écologique pour tous » ne comporte que des mots « valise », elle doit absolument être revue. Entre autres, le terme écologique qui fait penser à quelque chose que l’on jette et qui ne laisse pas de traces. Il faut lui préférer le mot éco-responsable.
Le social, qui plombe les comptes de la république depuis des décennies, n’est pas forcément le meilleur vecteur pour parler de l’homme.

Libéral pour l’entreprise peut faire peur aux gens car la collusion Libéral – exploitation de l’employé par les patrons peut facilement faire surface.

La maxime pourrait être : Émancipateur pour l’homme, Créateur pour l’entreprise, Eco-responsable pour tous.

Les participants ont fait l’analyse que les ferments du changement voire de la révolution étaient présents. Nous sommes conscients qu’il faut fédérer toute cette agitation pour mener le changement et non subir la révolution.

Des participants ont également émis l’idée d’un changement de constitution. Pour la majorité, ce ne sont pas les institutions qui sont mauvaises mais bien les personnes qui les incarnent.

La question de la primaire citoyenne a été posée et où en était le projet. J’ai expliqué que le mouvement s’était mis en retrait du projet tout en continuant à le suivre avec intérêt.

Les participants étaient unanimes pour dire que l’idée est bonne et qu’il ne fallait pas laisser aux autres partis le monopole de la communication sur ce sujet. L’échelon central doit également communiquer sur un éventuel candidat de Nous Citoyens pour les prochaines élections présidentielles en 2017.

Nous estimons également que le parti doit avoir une ligne directrice général, un produit d’appel.
Il doit bien entendu avoir des réponses sur les grandes questions de la République et sur les points d’intérêt du moment, identifié nationale, chômage, …

Nous nous sommes également posé la question sur le droit de grève des fonctionnaires alors que leur contrat stipule qu’ils servent l’état. L’absence d’un juriste et d’un spécialiste du droit constitutionnel ne nous a pas permis de répondre à cette question.

Pour le Finistère, nous avons choisi de mettre l’accent sur trois axes principaux.

Nous allons construire autour d’eux et en faire la communication.

– Respect civique : fondement de la société, autorité,

– Développement économique : notamment par le développement des circuits courts, privilégier le local pour les cantines et les restaurations collectives, développer le bio, le made in Breizh

– Éducation/Instruction : toutes les études font clairement ressortir que les différents problèmes de l’instruction actuelle se situent au niveau de la primaire. Le passage en 6ème se fera si les bases de la lecture, de l’écriture, du calcul et de la langue française sont maîtrisées.

Un noyau dur de 6 personnes a été identifié chez nous citoyens Finistère (Arlette / St-Thégonnec, Michel / Brest, Alain / Brest, Maylis / Brest, Maurice / Quimper et Yves / Irvillac).

Nous allons bâtir sur cette fondation pour essayer d’arriver à un socle de 15 à 20 personnes. Cela va nous permettre d’avoir des liens dans les différents coins du département et de pouvoir continuer à nous ancrer localement.

Il y a huit circonscriptions législatives dans le Finistère. Nous avons pensé qu’une circonscription sur deux devrait avoir un candidat pour les prochaines législatives en 2017.

La prochaine réunion de nous citoyens Finistère aura lieu le 16 juillet 2016 à Châteaulin au centre équestre du Vieux Bourg entre 11h30 et 13h30.

Yves Schnell

Délégué départemental du Finistère Nous Citoyens

yves.schnell@treflevenet.fr

06 79 98 46 05

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Politique | Marqué avec , | Commentaires fermés sur COMPTE RENDU DE LA REUNION NOUS CITOYENS DU 18 JUIN 2016 A CHATEAULIN

Compte rendu de la réunion Nous Citoyens à Brest du 20 avril 2016

2016 04 20 reunion NC BrestMerci à ceux qui se sont déplacés malgré le très court préavis.

Anne Lebreton a été interviewé par Ouest France pour une tribune qui devrait paraître le 22 ou 23 avril.

Yves Schnell a été interviewé par le Télégramme pour un article qui devrait paraître le 21 avril .

Le thème principal de la réunion a été la « primaire des français ». Cette initiative a déjà recueilli 50.000 signatures en une semaine.

C’est une alternative aux partis en place, elle est conduite par six mouvements (Générations Citoyens, Cap 21, Bleu Blanc Zèbre, La Transition, Le Pacte Civique et Nous Citoyens) qui veulent faire émerger un candidat de la société civile en vue de la prochaine élection présidentielle.

L’objectif est de récolter 500.000 signatures pour lui donner un réel poids médiatique.

Vous pouvez signer pour la primaire des français en suivant le lien :

http://petition.laprimairedesfrancais.fr/fr

Merci de partager ce lien à l’aide vos différents réseaux.

Nous avons ensuite parlé de l’éthique des candidats Nous Citoyens en insistant sur le strict non cumul des mandats et sur la démission, sans possibilité de réintégration, des fonctionnaires de la fonction publique en cas d’élection et ce quel que soit le mandat.

Nous avons également souhaité une prise de position claire par le parti au sujet de l’immigration car c’est un sujet de préoccupation pour beaucoup de français.

Pour terminer, nous avons parlé de la protection de l’enfance et du manque de moyens mis en œuvre contre la délinquance juvénile et la mendicité dans les rues surtout observée chez les jeunes roms.

D ‘autres sujets (chômage, économie, loi sur le travail, …) ont été abordés trop brièvement pour en rapporter des propos structurés.

Yves Schnell

Délégué départemental du Finistère Nous Citoyens

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Politique | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Compte rendu de la réunion Nous Citoyens à Brest du 20 avril 2016

ILS ONT TOUS CRIÉ… MAIS RIEN NE CHANGE !

image

Il y a une semaine se terminaient les élections régionales en France avec une poussée historique du Front National. Tous les ténors de gauche comme de droite ont crié nous avons compris, cela va changer, il faut faire la politique autrement …
Mais à quoi avons-nous assisté dès le lendemain. Bartolone, battu aux élections en Ile de France, se voyait fièrement remis à la quatrième place de l’État en tant que président de l’Assemblée nationale. La même semaine, il a démissionné, comme Éric Woerth dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, de son poste de conseiller régional. Cela veut clairement dire comme vous ne m’avez pas élu à la place qui aurait dû être la mienne, je ne vais pas rester simple conseiller. Si cela n’est pas prendre les électeurs pour les imbéciles !
Et ce week-end on apprend que 20ans après, Bernard Tapie veut revenir en politique !
Sarkozy qui vire Kosciusko-Morizet parce qu’elle lui a résisté !

Il est temps aujourd’hui de renouveler les personnes et les forces politiques. Il faut donner la parole à des gens qui ont fait leurs preuves et qui ont créé des mouvements qui redonne la parole aux citoyens.
Je pense notamment au mouvement « Nous Citoyens », créé par Denis Payre (fondateur des entreprises Business Objects et Kiala), qui est un mouvement politique non-partisan dont le but est de mobiliser les Français pour réformer notre pays.

Françaises, français, ouvrez les yeux, ne cédez pas aux sirènes des extrêmes mais tournez la page de cet affrontement stérile gauche droite qui dure depuis cinquante ans et qui a mené notre pays dans l’impasse.

Le gouvernement canadien récemment mis en place nous montre la voie à suivre. Il est quasiment exclusivement composé de personnes issues de la société civile qui ont fait leurs preuves chacun dans son domaine.
Il montre que l’on peut faire de la politique mieux et autrement.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Politique | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur ILS ONT TOUS CRIÉ… MAIS RIEN NE CHANGE !

TOUJOURS LES MÊMES, APRÈS ON S’ETONNE

image
La France est la seule où lorsqu’un politique perd une élection, il peut se représenter encore et encore.
Dans n’importe quel autre pays, lorsque l’on perd une élection, on disparaît du paysage politique.
Après on s’étonne que l’on retrouve toujours les mêmes pendant 40 ans, que toutes ces personnes s’accaparent les fonctions, les pouvoirs et que leurs idées à force de tourner en rond se sclérosent et ne font plus avancer le pays.
Après on s’étonne de cette politique des copains, tant dans la distribution des postes que dans les attributions de marchés ou autres passe-droits.
Cela fait des décennies que les mêmes copains, de droite et de gauche, se passent le ballon et jouent entre eux en se moquant éperdument du reste.
Après on s’étonne de la montée des extrémismes.

Le renouvellement des idées passe par le renouvellement des hommes.

C’est pour cela que je milite depuis des années pour un maximum de deux mandats par fonction et une totale interdiction de cumul des mandats.
C’est pour cela que je demande lorsqu’on perd une élection qu’on ne puisse plus ni se représenter à celle-ci ni à une autre, y compris au niveau des partis.

Cela est simple à mettre en place et ne coûtera pas un centime au contribuable.
Cela contribuera à lutter contre la montée des extrémismes et notre démocratie en sortira grandie

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Humeur, Politique | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur TOUJOURS LES MÊMES, APRÈS ON S’ETONNE

TÊTE DE TURC

image

Il y a quelques jours, je twittais que la Turquie n’était pas claire ni honnête quant à ses positions au sujet de la croisade contre Daesh.

Aujourd’hui, après l’incident du Sukhoï russe, l’histoire revient sur le devant de la scène.

Les premières croisades (1096) ont été lancées à la suite de la prise par les ottomans, aujourd’hui turcs, du Proche-Orient contrôlé à l’époque par les fatimides (arabes), de la prise de Jérusalem avec le massacre de tous ses habitants et pour finir de l’impossibilité pour les chrétiens de se rendre dans les lieux saints de la Palestine, ce que les arabes avaient toujours toléré.
L’expansion de l’empire ottoman a été stoppée lors de la bataille navale de Lépante en 1571, mais le mal était fait notamment dans les Balkans où chaque aîné mâle, qui héritait comme partout à l’époque, avait l’obligation d’être de confession musulmane.
Toutes ces tensions et rivalités ont abouti à la première guerre mondiale de 1914. Après 900 ans de présence dans la région, l’empire Ottoman, dorénavant appelé Turquie, a pris ses frontières actuelles en 1923 après avoir massacré en 1915 entre 1,2 et 1,5 millions d’Arméniens et d’assyro-chaldéens.
Depuis, ils font tout pour éradiquer les kurdes.

Les kurdes sont répartis sur quatre pays, Turquie, Irak, Iran et Syrie. Ils sont aujourd’hui le premier rempart contre Daesh. Alors que pour eux la frontière de la Turquie est strictement imperméable, elle l’est beaucoup moins pour les combattants de Daesh.
C’est bien là que la position de la Turquie est totalement opaque. Elle permet le commerce du pétrole de contrebande ainsi que l’écoulement de biens et des échanges de capitaux.
La guerre coûte cher aux états impliqués mais également à Daesh.
Où trouvent-t-ils l’argent et les fournitures pour ravitailler au moins 50.000 hommes de troupe, les équiper en armes et munitions nécessaires à leur fonctionnement?

Dire que la Turquie fait partie de l’OTAN et qu’elle est candidate pour intégrer l’union européenne.
Cela en dit long sur l’aveuglement de nos dirigeants.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Politique | Commentaires fermés sur TÊTE DE TURC

Traitement du problème des réfugiés dans le monde

RéfugiésJ’ai travaillé dans l’environnement. Le problème des réfugiés me fait penser au problème des décharges. Tout le monde sait qu’il en faut des nouvelles mais personne ne veut l’avoir chez soi.
Les réfugiés, nous savons très bien que la majeure partie d’entre eux quitte leur maison, leur patrie, leurs amis parce qu’il y a la guerre, la famine, ou des bandes organisées qui les rackettent.

Des pays ont été créés ex nihilo par la volonté de l’ONU ou d’autres patries (Israël, Bangladesh, …).

Aujourd’hui, une solution pourrait être de créer un espace ( bail, concession, …) dans un pays défini, la Mongolie, l’Angola, ou tout autre pays qui souhaiterait accueillir cette structure (cela ne doit pas être une île pour une question de facilité d’accès). Des structures d’accueil, des hôpitaux et des écoles y seraient implantés. Le temps de séjour des personnes y transitant ne devra pas dépasser les six mois.

Cet espace serait bien entendu entièrement géré par l’ONU.

Tous les réfugiés et sans-papiers du monde entier y seraient conduits.
Toute personne se trouvant dans ces situations relèverait d’un droit international dépendant des Nations Unies qui serait supranational.
Bref, pas de demande de droit d’asile direct au niveau des pays, pas de possibilité de se pouvoir en justice localement, etc … Le système doit être clair, rapide et direct.
S’agissant d’un problème mondial, ces situations doivent complètement échapper aux différents pays et relever exclusivement des Nations Unies.

Bien entendu, il n’est pas question d’amener ces personnes dans cet endroit pour les y oublier.
En fonction du flux de migrants, un quota serait imposé à chaque nation en fonction de sa superficie, de sa population et de sa capacité économique à accueillir des réfugiés.

Un tel système diminuerait sensiblement le trafic d’êtres humains car l’accès de la zone serait libre, le nombre de morts car ce ne sera plus une course avec des moyens de fortune. Il permettrait également d’enlever une part de l’argent qui retourne vers les terroristes.

Le risque principal de ce système est l’engorgement soit à cause de la lourdeur du système soit par le nombre de personnes.

C’est pour cela, avant de créer un tel système, son fonctionnement et ses différentes modalités d’application doivent être acceptés par tous.

Cette idée doit être diffusée, discutée, amendée pour pouvoir proposer quelque chose aux dirigeants du monde entier.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Choix de société, Politique | Commentaires fermés sur Traitement du problème des réfugiés dans le monde

Lettre ouverte à François Bayrou

Pau, vaut-elle une messe?

Deux béarnais à 400 ans d’intervalle. Le premier était déjà roi quand il y alla, le second voudrait bien le devenir, mais au prix de quelles compromissions ?

J’émets un doute légitime sur la capacité de FB à négocier les intérêts du MoDem quand je fais le calcul entre la différence de voix des deux finalistes de 2012 et le nombre de voix qu’il a recueilli au 1er tour. L’appel de FB à voter pour FH a clairement fait basculer le résultat de l’élection. Je ne porte aucun jugement ici, ni sur son choix ni sur le résultat. Je constate simplement que cet appel ne s’est pas traduit en maroquin ou en soutien pour sa propre élection aux législatives.
Alors, quand j’entends que le MoDem va prendre le dessus par rapport à l’UDI ou que les uns pensent comme acquise la victoire de FB dans d’éventuelles primaires au centre en 2016 ou encore d’autres à une refondation d’un centre droit sans que l’aile gauche du MoDem ne crie à la trahison je pense que la direction souffre d’un autisme inquiétant.

Faire des alliances avec l’UDI pour les municipales voire les régionales et les européennes, oui bien sur, nous en faisons bien avec le PS et l’UMP en fonction de la qualité et des engagements des têtes de liste. Il n’y a aucun problème avec cela.

C’est le rapprochement des deux formations qui est une faute, une de plus ? une de trop ?
Peu importent toutes les bonnes raisons que vous allez nous donner ce WE lors des UR2013, vous seriez bien inspiré avant d’aller plus loin dans vos velléités de fiançailles avec l’UDI de les soumettre à l’avis des adhérents du MoDem, par un vote à bulletin secret dans les différents départements. Un quelconque plébiscite à mains levées lors des UR n’aurait aucune signification.

Le premier béarnais a vu sa route coupée par Ravaillac, le deuxième n’aura besoin de personne pour le faire, son entêtement y pourvoira amplement.

Yves Schnell

Conseiller municipal d’Irvillac
Conseiller département du MoDem 29
Délégué MoDem de la 6ème circonscription Finistère

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Publié dans Politique | Commentaires fermés sur Lettre ouverte à François Bayrou